Neutralité du Net ou Autoroute Gratuite pour les GAFA ?

Image for post
Image for post
La neutralité ( ou gratuité) du Net est-elle en fait une autoroute gratuite pour les GAFA (Google/ Amazon/Facebook/Apple) ?

Qui pourrait être contre la neutralité du Net? Le terme est si bien choisi. On aurait pu dire “ gratuité du Net”, mais non, on a choisi “neutralité”, qui est peu discutable. C’est le fait que, que l’on soit un individu, une PME, une association ou encore Google, Amazon, Facebook ou Netflix, on ait un accès illimité et gratuit aux autoroutes du Net. Les pays développés s’enorgueillissent de l’observer — jusqu’à la récente décision américaine.

Une Illusion de Liberté

Pourtant si on y regarde de plus près, on se rend compte qu’il est ahurissant de gober le prêche californien et de permettre aux géants que sont les GAFA de toucher leurs audiences mondiales sans contribuer au financement des tuyaux du Net.

En effet, leur impact est à présent avéré sur notre accès à l’information, sur l’existence du journalisme, sur nos cultures et sur la persistance de nos systèmes démocratiques.

Une Gratuité qui Coûte Cher à Nos Démocraties

En effet, lorsque Google et Facebook peuvent vivre de la publicité en se contentant (avec talent, certes) d’indexer des contenus créés par d’autres sur Internet et de les diffuser sur des autoroutes gratuites, sans aucun souci de vérité, le jeu de l’information est biaisé en leur faveur. Comment les médias qui eux, emploient des journalistes qui se déplacent, fouillent, interrogent, rédigent, publient, pour nous informer avec rigueur peuvent-ils survivre? On a assisté à une hécatombe d’organes médiatiques au cours des 15 dernières années.

L’algorithme de Facebook, lui, fait remonter sur notre flux de téléspectateur passif les contenus les plus chargés d’émotion, depuis les fake news jusqu’aux vidéos humoristiques ou sensationnelles, afin que nous cliquions encore et encore et que ses annonceurs aient plus d’audience. Celles et ceux des médias classiques qui cherchent à faire ressortir des vérités et des informations un peu plus complexes sont mis hors jeu. Il n’y a plus de temps d’audience. Il a été consommé par Facebook. Tout cela au nom de la “neutralité du Net”, puisqu’il n’y a aucune limite financière au déferlement de contenus “faciles” facebookiens….

Il n’y a rien de neutre là dedans. Il y a une décision consciente d’ouvrir gratuitement la voie à une poignée d’acteurs qui cherchent à maximiser leurs revenus publicitaires aux dépens de toute intégrité éditoriale. Par opposition à ceux qui ont le souhait de chercher la vérité autour de nous.

Panem and Circenses, ça vous rappelle quelque chose?

Une Gratuité qui Coûte Cher aux Jeunes Cerveaux

Lorsque les contenus en ligne sont gratuits, comment s’arrêter de les consommer? Une boulimie s’installe, qui ankylose peu à peu nos cerveaux, notamment ceux des proies les plus faibles, les plus jeunes. Quelle merveilleuse conquête du monde!

Image for post
Image for post
News typique de SnapChat

Les contenus majoritairement osés ou débiles de SnapChat peuplent les jours et les nuits de millions d’ados eu Europe et en Amérique Latine. SnapChat comme outil de lavage de cerveau, on n’a pas fait mieux! Ce média 2.0 occupe très efficacement, à la barbe des gouvernants et des adultes, une place auparavant prise par des échanges entre générations, au sein d’un tissu social spécifique.

Les conséquences de la boulimie numérique sur les plus jeunes en terme de capacité de concentration, de confiance en soi, de comportements sexuels aberrants et de harcèlement est largement documentée.

Les GAFA, Des Entrepreneurs de Génie à Encadrer

Alors certes, je vous suis lorsque vous êtes admiratif.ve des prouesses en User Design des GAFA, ils sont géniaux — mais sans limites, comme des entrepreneurs! Les encadrer, rééquilibrer le jeu de la diffusion d’information en leur demandant une contribution au financement des autoroutes fixera enfin une limite au flux de contenu gratuit “facile”, voire bas de gamme, pour remettre un peu de sens culturel et de démocratie dans nos sociétés développées. Tout cela en préservant un accès gratuit au Net pour les diffuseurs individuels, les créatifs, les associations, les PMEs et les start ups innovantes.

Adios le Net gratuit pour les géants, vive le Net plus net!

Written by

From Digital Marketing to Digital Well Being. Tech for Good. / Pro du marketing digital passée à la Tech4Good. TechforGoodCanada.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store